Fantastique

Wonder Woman 1984 : Rétro-pédalage

Wonder Woman 1984 se veut épouser l’exubérance des années 80, et le film de Patty Jenkins en possède également le mauvais goût.

Zack Snyder’s Justice League : Snyderman

Zack Snyder’s Justice League, sorti des décombres, débarque sur HBO MAX pour réhabiliter la Justice League ainsi que son réalisateur.

Sacrées Sorcières : Mauvais sort

Robert Zemeckis s’entoure de Guillermo Del Toro et d’Alfonso Cuarón pour adapter l’une des plus terrifiantes œuvres du génial Roald Dahl. Pour une sacrée déception.

The Craft : Sorcières de pacotille

The Craft est le remake par BlumHouse d’un film des années 90. A vocation militante, le film se sert de son engagement pour tenter de cacher un récit maladroit et dénué de magie qui part rapidement dans tous les sens.

Créatures célestes : L’enfance de l’art

Créatures célestes voit l’incursion de Peter Jackson dans le drame après trois brillants long-métrages fortement dosés en hémoglobine. Retour sur la carrière du réalisateur néo-zélandais à l’occasion de la ressortie en version restaurée de ses quatre premiers films.

Lovely Bones : Au-delà du raisonnable

Lovely Bones, premier film de Peter Jackson tourné aux Etats-Unis après y avoir été porté aux nues avec Le Seigneur des Anneaux et King-Kong, l’emmène vers l’au-delà avec une adaptation du roman éponyme d’Alice Sebold.

Jumbo : Au parc d’affections

Pour Jumbo, son premier long-métrage, Zoé Wittock nous fait la promesse d’une histoire d’amour onirique entre une jeune femme et un manège.

Le prince oublié : The Artriste

Se concentrant sur ce Prince Oublié, projet original au pitch et aux visuels ambitieux, doté d’un budget confortable (24 millions d’euros) son huitième film avait de quoi attiser la curiosité.

Une sirène à paris : Touché coulé

Si le film animé permettait à La Mécanique du Cœur de garder (presque) intacte la foisonnante imagination enfantine de Mathias Malzieu, il faut dire que le passage au long-métrage en prise de vues réelles d’Une Sirène à Paris vient un peu alourdir cette fantaisie.

The Mandalorian Saison 1 : Modestyle

Derrière son écrasant budget (100 millions de dollars, rien de moins, rien de plus) , ce qui étonne dans cette première série live Star Wars c’est son effarante modestie.

  • 1
  • 2