Critique

L’Homme au pistolet d’or : Duel au soleil
0 (0)

Il ne rate jamais sa cible et sa cible est maintenant 007.

  • Media
  • Statut
  • Notre note
Cliquez pour voter !
[Total: 0 Moyenne: 0]

L’Homme au pistolet d’or voit James Bond affronter un ennemi à sa mesure dans un opus qui lorgne volontiers vers le succès commercial des films d’arts martiaux. Un neuvième opus à la hauteur qui met enfin en exergue l’interprétation de son nouvel acteur Roger Moore.

L’Homme au Pistolet d’or sera le dernier opus réalisé par Guy Hamilton, déjà à l’œuvre depuis l’inoubliable Goldfinger. Dernier volet également à être produit par Danjaq, Albert Broccoli récupérant enfin tous les droits avec United Artists de sa franchise pour les quatre films suivants. Opus pensé dès le départ de Sean Connery, L’Homme au Pistolet d’or voit s’affronter Bond et Scaramanga, tueur à gages qui ne loupe jamais son coup et véritable double maléfique de l’agent double. Un neuvième opus réussi et haut en couleurs, qui met enfin en valeur la nouvelle incarnation de James Bond par Roger Moore.

L'Homme au pistolet d'or :
Deux grands amis riant aux éclats devant un spectacle de Kev Adams

Doubles zéro


L’Homme au pistolet d’or débute sur la présentation très réussie de Scaramanga incarné par l’impérial Christopher Lee. Dans un jeu fatal fait de couloirs aux lumières psychés, ce neuvième opus perpétuera ce réel soin de mise en scène, épousant ainsi l’objet clinquant et désormais culte de Scaramanga qui donne son titre au film. Dans une Thaïlande fantasmée et suréclairée, le Bond de Roger Moore peut enfin respirer et donner à son interprétation de réelles lettres de noblesse. Dans des poursuites hautes en couleurs où le policier bourru américain de Vivre et laisser mourir paraît même en sidekick comique, Moore est un réel atout charme face à cet ennemi machiavélique qui lui ressemble beaucoup.

Un réel soin est ainsi apporté aux décors, du bateau déstructuré qui sert de repère au MI6 au dojo où Bond se livrera aux arts martiaux au fameux repère sur une ile perdue de Scaramanga, dans un déluge classieux d’action et d’humour parfaitement bien géré. L’Homme au pistolet d’or, est ainsi, en plus d’un Bond réussi, une réelle bulle 70’s aussi désuète que séduisante. Dépouillé de trafics de drogue, d’armes et autres situations géopolitiques compliquées, Bond peut ainsi affronter un antagoniste pensé comme son versant malfaisant. Usant des mêmes impressionnants gadgets et de la même élégance, c’est donc un simple affrontement entre deux hommes que s’échigne à nous dépeindre ce neuvième opus, et c’est ce qui fait sa réussite.

L'Homme au pistolet d'or :
” On verra bien qui c’est qu’aura la dernière part de Tiramisu “

Ainsi, malgré une énième poursuite nautique et une James-Bond Girl qui ne sert que de charmante potiche, L’Homme au pistolet d’or se voit comme un duel coloré entre deux hommes qui ne le sont pas moins. Partageant les mêmes méthodes et une allure similaire, l’un jouera même un court instant le rôle de l’autre tandis que le mannequin de Bond demeure soigneusement entreposé, entre une galerie de miroirs, dans le repère de Scaramanga. Deux mêmes faces d’une pièce qui enfin décident de s’affronter, après avoir chacun fantasmé la vie de l’autre, et même en avoir vécu des moments communs, tel est le séduisant jeu de miroir que recèle L’Homme au pistolet d’or qui doit être abattu pour qu’il n’en reste qu’un.

Christopher Lee offre ainsi l’un des meilleurs antagonistes à James Bond dans un séduisant jeu de miroir où les deux faces d’une même pièce s’affronteront dans un Bond pop et coloré, épousant à merveille le clinquant pistolet d’or qui donne son nom au film. Dénué de trafics internationaux et de hordes d’hommes de mains, Bond peut enfin respirer et laisser Roger Moore lui offrir ses traits charmeurs et hauts en couleurs pour l’amener vers le culte qu’on lui voue toujours aujourd’hui.

L’Homme au pistolet d’or est disponible en VOD, Blu-ray, DVD et coffret intégral.

Cliquez pour voter !
[Total: 0 Moyenne: 0]

Détails :

Date de sortie
1 décembre 1974
Genres
Aventure, Action, Thriller
Résumé
À San Francisco, James Bond a peut-être rencontré un rival à sa hauteur en la personne de Scaramanga, un tueur mondialement connu pour exécuter ses victime à l’aide d’un pistolet d’or. Lorsque Scaramanga s’empare du précieux convertisseur d’énergie, le Solex Agitator, 007 est chargé de mettre la main sur l’appareil et d’affronter le tueur au pistolet d’or dans une lutte… à mort.
Durée
2 h 05 min
Production
United Artists, Eon Productions, Danjaq
Acteurs
Roger Moore, Christopher Lee, Britt Ekland, Maud Adams, Hervé Villechaize, Clifton James, Richard Loo, Soon-Tek Oh, Marc Lawrence, Bernard Lee, Lois Maxwell, Marne Maitland, Desmond Llewelyn, James Cossins, Yao Lin Chen, Carmen du Sautoy, Francoise Therry, Yuen Qiu, Joie Vejjajiva, Nikki Van der Zyl

Critique écrite par : Kantain

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire