Netflix

Sentinelle : Soldate de plomb

Sentinelle, nouvelle collaboration Netflix et Julien Leclercq, qui après La Terre et le Sang, livre ici le service minimum du revenge-movie.

I Care a Lot : Sévices à la personne

I Care a Lot, c’est Rosamund Pike qui retrouve pour notre plus grand plaisir un rôle à la hauteur de son machiavélique talent. Devant le réalisateur du piteux La 5ème Vague, le plaisir se dégonfle pourtant rapidement. Depuis son impressionnante prestation dans le Gone Girl de David Fincher, Rosamund Pike avait pris un soin tout…

À la dérive : Navire au navet

Guy Ritchie remake un film italien mettant en scène sa compagne de l’époque Madonna pour un flop monumental.

Arnaques, crimes et botanique : Délitscieux

Pour son tout premier long-métrage, Guy Ritchie s’empare de la comédie de gangsters à la sauce Tarantino pour une comédie savoureuse aussi drôle qu’attachante.

Ava : Flinguée

Jessica Chastain se la joue tueuse à gages pour Netflix et le réalisateur de La Couleur des Sentiments. Pour un gloubi-boulga insipide.

Bronx : Trous de balles

Olivier Marchal débarque sur Netflix avec Bronx et son univers fait de polar poisseux et de figures masculines ultra-testostéronées.

Jusqu’à l’aube Saison 1 : Jusqu’à la loose

Jusqu’à l’aube aurait pu être un concept plutôt sympathique. Des épisodes de 20 minutes dans lesquels un trio d’humoristes est lâché une nuit jusqu’aux premières lueurs du jour dans un lieu soi disant hanté truffé de caméras avec des missions et un gage pour le plus peureux ; Rien de bien fou, mais la promesse, certes petite mais séduisante, d’un relatif bon moment de détente.

Dracula Saison 1 : Dracula, toujours comptera

Dracula a connu bien des destins. Ces dernières années, il tomba entre les mains de Dario Argento pour une relecture bien piètre, pour repasser chez Universal et un Dracula Untold qui a montré, malgré le plaisir coupable qu’il demeurait, que le studio ne savait plus vraiment quoi faire de son mythique bestiaire.

Family Business Saison 1 : Family Success

On connaissait Igor Gotesman en tant que réalisateur du très cool Five, sorti en 2015, où l’on voyait déjà s’affronter le monde de la drogue avec une fratrie inconsciente et incompétente qui n’avait que pour seul but de s’en sortir financièrement.